Internet - Images - Optimisation

L’optimisation des images, un aspect du SEO souvent négligé qui améliore la navigation des internautes

Méthode / Tips / Webmarketing

L’optimisation des images, un aspect du SEO souvent négligé qui améliore la navigation des internautes

Temps de lecture : 8 minutes

Dans un monde où la digitalisation rime avec compétitivité, l’importance d’optimiser son positionnement sur les moteurs de recherche n’est plus à prouver. Pour espérer générer du trafic qualifié sur son site internet, le référencement naturel est une nécessité que nulle entreprise ne peut se permettre d’ignorer ; au risque de croupir dans les oubliettes du web. Si le SEO couvre de nombreuses facettes, l’une d’entre elles fait partie des “arts perdus” du référencement : l’optimisation des images. Souvent négligées, elles contribuent pourtant à offrir une meilleure expérience utilisateur tout en améliorant votre classement dans les résultats de recherche. Heureusement, leur optimisation ne requiert aucune compétence particulière hormis une assiduité quotidienne dès lors que vous êtes amené à téléverser une image sur votre site web. 

Découvrons ensemble les facteurs sur lesquels concentrer votre attention pour faciliter la compréhension de Google et faire la différence dans les résultats de recherche hautement concurrentiels d’aujourd’hui. 

Qu’est-ce que l’optimisation des images ?

Que vous gériez une boutique en ligne, un site vitrine ou un blog, les images sont des éléments essentiels pour aérer votre contenu et illustrer vos propos de manière professionnelle. En ce sens, leur optimisation est indispensable au même titre que celle de votre contenu textuel. 

L’optimisation des images de votre site internet consiste à utiliser des images de petite taille optimisées en termes de qualité, résolution et format. L’objectif est de parvenir à réduire le poids de vos fichiers tout en maintenant leur qualité, sans affecter la vitesse de chargement des pages. 

Selon un rapport de Google, la probabilité que les visiteurs quittent une page Web augmente de 32 % lorsque « le temps de chargement de la page passe de 1 à 3 secondes ». Cette statistique élevée prouve que la vitesse de chargement est un facteur influent dans le succès d’une page web. Et rien ne ralentit plus une page qu’une image volumineuse. 

Ainsi, l’amélioration de vos images permet d’assurer aux internautes une navigation fluide tout en bénéficiant d’un meilleur positionnement dans les résultats de recherche. 

L’optimisation des images implique également de porter une attention particulière au nom des fichiers ainsi qu’à l’attribut alt. Bien qu’ils soient succincts, ces textes descriptifs jouent un rôle crucial puisqu’ils permettent aux moteurs de recherche d’identifier le contenu de votre visuel. Grâce à ces indications, vos images seront référencées dans la catégorie “Images” et constitueront de nouvelles portes d’entrées vers votre site web. Nous détaillerons ces aspects un peu plus bas. 

En somme, l’optimisation des images présentes sur votre site internet permet de : 

  • Rendre votre contenu visuel accessible et compréhensible 🔎
  • Renforcer votre référencement naturel (SEO) 💻
  • Améliorer l’expérience utilisateur sur votre site avec une navigation plus rapide 🚀
  • Générer du trafic organique à partir des catégories “Images” des moteurs de recherches 📷

Les internautes quittent rapidement votre site et vous ne parvenez pas à identifier les causes de leur départ prématuré ? Notre article « Taux de rebond élevé, quels impacts et quelles solutions ? » pourrait vous donner quelques pistes de réflexion pour améliorer votre site internet.

Comment trouver des images gratuites et libres de droits pour votre site internet ?

Avant d’évoquer les différentes étapes d’optimisation des images, je veux m’assurer que vous cherchez vos images au bon endroit afin de vous éviter d’éventuels pépins. 

Si Google Images semble être une mine d’or illimitée pour la recherche de photos, je vous déconseille fortement de les télécharger. Bien qu’elles soient librement accessibles, des règles légales strictes encadrent leur utilisation. En effet, elles sont susceptibles d’être protégées par des droits d’auteurs. En ce sens, leurs propriétaires (photographes, graphistes, illustrateurs) sont protégés juridiquement et peuvent se retourner contre vous avec une note particulièrement salée à payer en dédommagement. C’est ce que l’on appelle les copyright et le droit de la propriété intellectuelle. 

Maintenant, votre principale interrogation doit sûrement être la suivante : Quelles sont les solutions pour illustrer vos communications en toute légalité ? Rassurez-vous, plusieurs options sont possibles : 

  • Réaliser vos propres clichés 📷 : “On n’est jamais mieux servi que par soi-même” prend tout son sens ici. Munissez-vous d’un appareil photo et jouez les apprentis photographes. Une solution économique qui vous évitera de vous interroger sur l’existence de droits d’auteurs puisque l’artiste, ça sera vous !
  • Recourir à des visuels issus de banque d’images 🖼️ : De nombreuses banques d’images foisonnent sur la toile. Ce ne sont ni plus ni moins que des sites internet où vous pouvez télécharger des photos gratuites ou payantes, libres de droits. Ainsi, vous pouvez les utiliser à des fins commerciales et les modifier à votre guise, que ce soit pour vos réseaux sociaux, votre blog ou votre site web. Parmi les banques d’images les plus renommées, nous pouvons citer Unsplash, Pexels, Burst ou Pixabay

Comment optimiser vos images pour le référencement ?

Optimiser ses images pour le référencement ne se résume pas simplement à réduire le poids de vos fichiers. Pour être bien classé dans la recherche d’images de Google, vous devez tenir compte de la taille, du format, de la résolution et des données connexes de l’image telles que son nom et la balise Alt correspondante. Abordons ensemble ces aspects, étape par étape. 

1) Choisir le bon format d’image

Choisir le bon format d’image est la première étape pour s’assurer que votre image se chargera à la fois rapidement et correctement. Sur Internet, seuls trois formats sont correctement affichés par les navigateurs : le JPEG, le PNG et le GIF. Mais comment déterminer le meilleur format d’image pour optimiser sa vitesse de chargement ? Tout dépend des caractéristiques de votre visuel (taille, résolution, poids) et de l’utilisation que vous souhaitez en faire. 

  • Format JPEG : C’est le format le plus couramment utilisé pour toutes les photographies numériques. Idéal pour les grandes photos ou illustrations, il convient parfaitement lorsque vous avez des images avec beaucoup de couleurs, de dégradés et d’ombres.
  • Format PNG : Il est généralement utilisé pour les graphiques, les captures d’écran ou les logos qui nécessitent la préservation de la transparence de l’arrière-plan. Son principal avantage est sa forte capacité de compression, sans compromettre la qualité de l’image. 
  • Format GIF : Il se révèle utile uniquement pour les vignettes ou les images décoratives présentant une animation.

A titre d’exemple, vous privilégierez le PNG pour le logo de votre marque, le JPEG pour une photo de produit et le GIF pour une image animée. 

Il est important d’utiliser le format d’image adéquat afin de ne pas affecter la qualité de vos visuels. Des images pixellisées, avec un long temps de chargement, ne feront que nuire à votre référencement et provoqueront la fuite des visiteurs. 

2) Nommer correctement votre fichier en insérant des mots-clés

Bien que renommer un fichier ne nécessite que quelques secondes, nombreux sont ceux qui ne prennent pas le temps de donner un nom pertinent à leurs images. Grosse erreur ! Si les moteurs de recherche explorent le contenu textuel de votre site internet, celui intégré à vos images ne passent pas à la trappe. Ainsi, un simple titre peut améliorer le référencement de vos visuels et c’est tout l’intérêt de notre article ; ne négliger aucun détail. 

Pour bénéficier d’un meilleur positionnement dans les résultats de recherche, évitez les noms génériques tels que DSCN0956377.png, Image01.jpg ou animation-version1.gif. Privilégiez plutôt des noms de fichiers descriptifs comme “dîner-ratatouille-recette” riches en mots-clés, sans pour autant en abuser.

3) Compresser les images volumineuses 

Même s’il est important d’avoir des images sur votre site, si elles le ralentissent et ne se chargent pas correctement, elles ne vous rendent pas service. La lenteur du chargement des pages est incroyablement frustrante pour les visiteurs impatients recherchant une solution immédiate. Au-delà de 3 secondes, elle entraîne souvent le départ prématuré des internautes qui se détournent complètement de votre contenu, au profit de vos concurrents. 

Désireux de valoriser les sites internet offrant une expérience de navigation fluide, Google prend en compte le temps de chargement des pages dans sa grille d’évaluation. Par conséquent, si vos images impactent négativement le temps de chargement de vos pages, elles ralentissent également votre succès en matière de référencement ! 

Afin d’améliorer les performances de votre site internet, je vous conseille de prendre le réflexe de compresser vos images volumineuses grâce à des outils gratuits en ligne. Compressor.io, Optimizilla, CompressJPEG ou encore IloveIMG sont autant d’outils qui réduisent considérablement la taille de vos images, sans en compromettre la qualité. 

4) Utiliser le texte Alternatif pour maximiser l’accessibilité 

Souvent ignorés, les attributs Alt s’avèrent précieux à la fois pour les utilisateurs et pour les moteurs de recherche. Si une image rencontre des difficultés de chargement, un texte alternatif s’affiche à la place pour décrire l’image aux visiteurs. Cette description profite également aux personnes malvoyantes qui accèdent à votre site. Grâce à un logiciel de synthèse vocale, la balise Alt aide ces utilisateurs à mieux assimiler et comprendre votre contenu.

Sans aide textuelle, les moteurs de recherche sont incapables d’interpréter totalement le contenu des images. Ainsi, les descriptions inscrites dans les attributs Alt leur fournissent des informations supplémentaires pour aider les robots d’exploration du Web à mieux le déchiffrer. Ces quelques efforts sont alors récompensés par Google ou autre navigateur, à condition que la pertinence soit de mise.

Pour vous aider à rédiger un attribut Alt pertinent, je vous ai concocté quelques conseils clés : 

  • Utilisez votre/vos mot(s)-clé(s) cible(s) : L’ajout de vos mots-clés cibles dans le texte alt est le principal moyen d’aider à associer votre site à des sujets pertinents et de renforcer votre visibilité sur un moteur de recherche. Inutile cependant d’en insérer trop !
  • Soyez bref : 80 à 125 caractères (environ 16 mots) pour une accessibilité maximale. Jusqu’à 50 mots pour un classement dans Google Image Search. Allez directement à la source de l’image pour plus de concision et de clarté.

Ce qu’il faut retenir

Se hisser au sommet des résultats de recherche peut être une tâche complexe, mais qui en vaut la peine lorsque vous commencez à en voir les retombées en termes de trafic organique. Pour réussir, vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour aider votre site Web à se classer. L’optimisation des images peut être l’étincelle supplémentaire dont votre site a besoin pour dépasser la concurrence. Comme vous pouvez le constater, l’optimisation des images couvre de nombreuses facettes. Pour être bien positionné dans la recherche d’images de Google, vous devez suivre les différentes étapes abordées qui constituent la base fondamentale d’une optimisation SEO. Si elle est effectuée dans les règles de l’art, elle améliorera instantanément votre classement dans les moteurs de recherche et la vitesse de votre site Web. 

Banner-checklist-marketing-digital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.